28 novembre 2020

Conférence Apiculture

 

«Etat des lieux, les grandes menaces sur la biodiversité»
Par Alain JOUVE Président GDSA (Groupement de Défense Sanitaire de l’Apiculture)
Exposé suivi d’un débat
Les scientifiques s’interrogent sur la disparition des abeilles et sa conséquence : la rupture de la chaîne alimentaire. Un désastre planétaire est en cours.
Des abeilles disparaissent, des ruches sont désertées et c’est le monde qui est dépeuplé… Depuis cinq ans, des colonies entières meurent partout dans le monde, du jour au lendemain, sans qu’on puisse en expliquer simplement les raisons. Il existe un mystère de la disparition des abeilles, derrière lequel se profile un désastre écologique d’une ampleur insoupçonnée.
Si parasites et virus figurent parmi les causes invoquées, le rôle nocif des pesticides néonicotinoïdes semble avéré, notamment le Gaucho ou le Cruiser. A côté de ces pesticides qui affaiblissent l’immunité des abeilles, la question clé de l’agriculture intensive est posée.
Il faut rappeler la centralité de l’abeille dans la chaîne alimentaire grâce au butinage et à la pollinisation : 35 % de la quantité de notre alimentation et 65 % de sa diversité en dépendent. Le mystère de la disparition des abeilles touche aussi au mystère de la fragilité des hommes. Comment expliquer cette hécatombe, qui frappe aussi bien les butineuses européennes que leurs cousines américaines ou chinoises ? Mystère, mystère… Mais les suspects ne manquent pas.
Les grandes lignes de l’intervention :
– Présentation du GDSA Haute-Loire
– Généralités sur l’apiculture dans le monde
– L’apiculture en France
– La biodiversité en matière apicole :
son importance au niveau de la santé des abeilles
son importance au niveau de la production de produits de la ruche (miel, pollens, propolis).

Une réflexion sur « Conférence Apiculture »

  1. Je cherche à déclarer mes ruches installées à Bournoncle St Pierre 43360.
    J’ai écris deux fois au GDSA 43 et j’ai joint la déclaration ad hoc.
    C’était il y a un an. Cependant, je n’ai jamais eu de réponse ni de confirmation d’inscription de GDSA 43 au sujet de mes deux déclaration.
    A noter, le CGSA 63 est en relation avec moi grace à la coopérative d’Aubière.
    Je préférerai être en relation dans mon département 43, sauf si mon rucher n’interresse pas le 43.
    Merci de votre retour sur cette situation.

    Alain-Edouard PONTOISE
    Chateau de BOURNONCLE
    43360 BOURNONCLE st PIERRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Complétez cette formule super difficile avant de poster, merci : *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.